MANIFESTATIONS

 

Organisée par l’Association philatélique de Saint-Aignan, présidée par François Renard, la Fête du timbre a rencontré un beau succès, samedi et dimanche, à la salle des fêtes. « C’est un événement important qui permet de sensibiliser le public et redonner goût aux timbres gravés, Saint-Aignan hébergeant un graveur célèbre en la personne d’Yves Beaujard » souligne Jean-Mary Serreau président de la Société philatélique de Vendôme, président départemental des sociétés philatéliques et représentant le groupement régional, accompagné d’Yves Le Cocguen, vice-président du club de Vendôme.

Au cours de l’inauguration, Gérard Labergère, adjoint au maire, a souligné l’importance que la mairie de Saint-Aignan accordait à la vie associative et à de telles manifestations. Au fil de ces deux jours d’animations, il était possible de découvrir un nouveau cycle de timbres et blocs consacrés à l’automobile, mais aussi une exposition sur l’art postal, ou des panneaux illustrant la création de carte locale réalisée par Roland Irolla, artiste peintre, médailleur et illustrateur, parrain de l’Association philatélique de Saint-Aignan : « Lorsqu’il crée une carte postale, il crée également un souvenir philatélique numéroté », précise Jean-Marc Demay, chargé de communication pour l’APSA (Association philatélique de Saint-Aignan). Le thème retenu pour 2018 valorisant l’automobile et en particulier « L’automobile et le sport », des partenariats avec d’autres associations ont permis l’installation d’un impressionnant circuit automobile « Circuit 24 » mis à disposition par l’Association modéliste de Selles-sur-Cher. Côté pédagogique, un atelier philatélique pour les enfants animé par Sylvie Couderc, Émilie Renard et Patricia Martinet permettait d’initier les plus jeunes à l’univers du timbre et à la collection. On pouvait aussi découvrir certaines collections impressionnantes comme celle de Jean-Michel et Danielle Lecomte, du club de Noyers, rassemblant des timbres sur les circuits du Canada ou de Monte-Carlo, avec une thématique « Au fil du temps » représentant plus de 40 années de collection. Autre facette du travail artistique, Catherine Godard, quant à elle est remontée à l’origine de l’écriture du timbre : c’est ainsi que l’on peut admirer dans des vitrines mises à disposition par la municipalité, des dizaines de plumes et porte-plume et divers objets liés à l’écriture et à la gravure.

 

Michèle MALLEN

Correspondante NR

 

 

© 2017 - Tous droits réservés